TRANSPARENT

(qui est différent de l’invisibilité)

En exploitant les possibilités de la couleur, elle a un jour rencontré l’incrustation. Aujourd’hui, que ce soit au cinéma ou à la télévision, on utilise des fonds verts ou bleus ayant pour buts d’être remplacés par autre chose.

À travers cette création (introductive d’un plus grand projet), deux objets de supporters sont manipulés. Grâce à une intervention technologique, ces éléments disparaissent et créent la transparence pour mieux observer. Le «matos» à quelques fois des utilisations bien détour- nées dans les tribunes. Il peut servir par exemple à cacher un camarade qui est entrain d’allumer un engin pyrotechnique de sorte à ce qu’il ne se fasse pas voir par les systèmes de vidéo-surveillance. Dans le cas fantaisiste où les technologies pourraient retirer le tissus, celui-ci pourrait être considéré comme un objet contre-per- formé. Ce dernier serait alors délié de son usage principal et de ses fonctions initiales, pour être détournées afin d’être avantageux pour les autorités ainsi que pour les institutions. Ce premier travail raconte donc la transparence ou comment creuser la matière pour trouver ce qu’il y a derrière elle. Cela peut s’apparenter à la vision fantaisiste gouvernementale.

Feutrine verte et

programme informatique.

2021

Pour aller plus loin:

bande damier_edited.png
bande damier_edited.png
00:00 / 07:23

BONUS

bande damier blanche.png

26