QATAR ALGÉRIE SAINTÉ

Photographies et son

2021

Comme tous les soirs, dans le froid glacial et humide du bassin stéphanois, certains livreurs se donnent instinctivement rendez-vous sur la place de Centre-Deux. «Traks» certains m’appellent, ça veut dire tracteur, mais au Maghreb on l’utilise pour désigner les chasse-neiges, qu’on croise souvent ici, au moins une fois par semaine, jaune avec un gyrophare bleu. Ils étaient surpris qu’un franco- portugais connaisse un mot aussi peu utile alors qu’il ne sait dire aucun autre mot à part «Nahnah» et «Zit-zitoune». Ce soir c’était match entre le Qatar et l’Algérie. Les livreurs et supporters des fennecs suivaient le match sur un téléphone accroché à un scooter. Écran minuscule, mais sourires et ambiance géante. Les commandes retentissent sur les téléphones de chacun, les livreurs les refusent, les sonneries se meurent petit à petit jusqu’à ce que tout le monde éteigne son téléphone pour ne plus être dérangé. Les commandes s’empilent sur les comptoirs des restaurants aux alentours et refroidissent en attendant de trouver un livreur. Les chants algériens très folkloriques, ressemblant légèrement à ceux d’Amérique Latine résonnent dans les rues. Ce soir l’Algérie s’est qualifiée et Uber Eats a fait un très mauvais chiffre d’affaires.

16